La Couture : Les richesses du 35e Festival du livre et de la BD.

affiche 35e festival la couture
Affiche du 35e Festival de La Couture, réalisé par Marc Bourgne, édition 2015.

Le 35e festival du livre et de la BD a eu lieu ce weekend à La Couture, petite bourgade du Pas-de-Calais. Rassemblant pas moins de 81 auteurs, dessinateurs, illustrateurs, 19 éditeurs et 16 associations. Le tout ponctué de séances de dédicaces, de contes, d’ateliers dessin, de calligraphie et de radio, d’odeur de gaufre et de bonne ambiance !

En fil rouge, l’exposition « La fantasy » réalisée par Stéphane Manfrédo, qui est entre autres un auteur spécialiste des genres littéraires contemporains et de la bande dessinée, et expert en science-fiction.

Était présente également Radio Plus, « Radio du Pays Minier et de l’Artois », qui a couvert et animé le festival par des interviews des professionnels participants.

A noter les deux invités d’honneur : Marc Bourgne, auteur et scénariste de BD (notamment chez Dargaud et Glénat) qui a réalisé l’affiche de ce 35e festival, et Francis Carpentier, auteur du récent livre Loisne et Lawe. Le village de La Couture à travers la Grande Guerre.

De belles rencontres au détour de stands divers et variés, Lire la suite

Publicités

Prochainement : Johnny, polar à la sauce soja…

Ça y’est. C’est sûr. Il arrive. Johnny va bientôt débarquer chez les Editions Pomme Liane !

johnny
Johnny, Les Editions Pomme Liane, 2015.

« Vous racontez n’importe quoi ! Qu’un gars en manque d’alcool aille se réaprovisionner en bières chez le chinois du coin, je vous suis.
Qu’une bagarre éclate dans ce même restaurant avec un de nos enquêteurs ? Que cela finisse en massacre par une armée de nouilles sanguinaire et que la tuyauterie s’en mêle !?! vous vous foutez de ma gueule ? »

3e Edition des 48H de la BD : les 3 et 4 avril 2015.

48h bd 2015

Historique des deux premiers Opus de cette manifestation (2013, 2014)

Le 1er opus : les 5 et 6 avril 2013 :

Il a été lancé à  l’initiative de huit éditeurs (Dargaud, Fluide glacial, Bamboo, Casterman, Le Lombard, Jungle, Grand Angle, et Dupuis), et inspiré du Free Comic Book Day, lancé aux États-Unis en 2002 qui célèbre annuellement la bande dessinée.

Le concept ?  Chaque éditeur met à disposition gratuitement un de leurs titres (en tirage limité à 100 000 BD au total) dans pas moins de 1000 librairies en France. Toute personne peut acquérir gracieusement un de ces titres au choix parmi les 8  proposés, sans obligation d’achat. Les auteurs sont également en dédicace dans les différents établissements partenaires. Cette opération permet aux neophytes de la BD de faire connaissance  avec le 9e art, pour plus si affinités, permet aux libraires de voir leur taux de fréquentation augmenter de manière non négligeable, et d’avoir, à l’instar des professionnels de la BD (auteurs, dessinateurs, éditeurs) un contact privilégié avec les lecteurs. La gratuité de ces BD n’enlève rien à leur qualité car nous avons pu retrouver des titres tels que « Le tueur », « Pascal Brutal » ou encore « Ernest et Rebecca ». Une œuvre de SF aurait pu parfaire la sélection proposée…mais là, c’est purement subjectif!. Lire la suite

Le Syndicat des Editeurs Alternatifs : pour une défense adéquate des intérêts des artisans de la BD.

Manifestation des auteurs de BD

Le monde de la BD et de l’illustration doit défendre ses acteurs : auteurs, éditeurs, diffuseurs, dessinateurs, libraires, et tous ceux qui font partie de cette glorieuse mécanique artistique. Il existe, certes, le Syndicat National de l’Edition, qui est  surnommé par certains le « BEDEF » – le pendant du MEDEF pour le 9e art. Mais les intérêts des industriels du livre, qui produisent en masse, sont-ils les mêmes que ceux des éditeurs alternatifs, exerçant leur art avec parcimonie, mais avec cœur et conviction ? Ces derniers ont-ils leur place, leur mot à dire au sein de cet agglomérat de géants économiques, pour défendre en toute quiétude leurs intérêts d’artisans et de passionnés de la BD ?

La réponse plutôt mitigée à cette question a conduit récemment à la naissance du Syndicat des Editeurs Alternatifs, présidé par Jean-Louis Gauthey, et à l’inauguration des Etats généraux de la BD lors du dernier festival international de la bande dessinée à Angoulême.

Pour plus d’informations :

BD : Syndicat des Éditeurs Alternatifs, « une vision responsable » face au BEDEF

Entretien avec le président Jean-Louis Gauthey

https://www.actualitte.com/univers-bd/bd-syndicat-des-editeurs-alternatifs-une-vision-responsable-face-au-bedef-55203.htm

La BD dans la mélasse…

Quand la société de (sur) consommation touche le 9e art, quand les gens ne prennent plus le temps de découvrir une œuvre, d’en palper la quintessence même, qu’ils veulent tout, tout de suite : un pitch fracassant, clair, concis, facile, « résumable » en 2 lignes, sur un plateau d’argent, pour consommation immédiate – à l’heure du développement de l’usage unique, c’est raccord vous allez me dire…- mais à part consommer vite et en grande quantité, quid de la qualité ? quid de la stimulation intellectuelle ? quid du plaisir de s’approprier une œuvre et de s’immerger dans son univers et son histoire ?

Dans ce monde à grande vitesse, prenons le temps… de prendre le temps.

Pour en savoir plus, très bel article de Jean Christophe Menu  dans la revue n°8 Kaboom, dont vous trouverez un long extrait ci-après:

http://bibliobs.nouvelobs.com/angouleme-2015/20150128.OBS1091/dix-ans-de-platitude-comment-les-gros-editeurs-ont-tue-le-roman-graphique.html

Réaction face au raz-de-marée Kindle Unlimited qui s’étend sur la sphère de l’édition française.

Fin 2014, on apprend que le service d’abonnement de livres numériques du géant américain Amazon, Kindle Unlimited, s’installe en France et propose désormais un abonnement à 9,90 €/mois, pour un accès illimité à pas moins de 20 000 titre en français. Les réactions ne se sont pas faites attendre, notamment celle de la Société des Gens de Lettres, qui dans un communiqué du 22 décembre 2014 énonce qu’ « Au moment où la SGDL et l’ensemble des organisations d’auteurs se battent pour faire reconnaître au niveau français et européen une juste et équitable rémunération des créateurs, accepter le principe de l’offre illimitée reviendrait à nier la valeur du livre ». Ainsi, face à l’inquiétude palpable des librairies traditionnelles et des auteurs, la ministre de la culture et de la communication, Fleur Pellerin, a saisi le même mois, la médiatrice du livre, Laurence Engel, relativement à la légalité de ce mode inédit d’offre commerciale.

Dans le cadre de l’instruction de ce dossier, le Syndicat National de l’Edition (SNE) a estimé, dans une analyse juridique récemment transmise à la Médiatrice du Livre, que « Les offres d’abonnement dont les prix ne sont pas fixés par les éditeurs ne sont pas légales ». Nous attendons les conclusions du rapport qui devrait être remis courant du mois au ministère.

Pour plus d’informations : http://www.livreshebdo.fr/article/le-sne-estime-que-les-offres-dabonnements-dit-illimites-sont-illegales

Présentation

Les Editions Pomme Liane ont vocation à promouvoir la BD et les illustrés dans tous leurs états (solide, liquide, quantique et autres joyeuseries métaphysiques).

Elles explorent et proposent la BD sous tous ses aspects, tant sur le fond que sur la forme, dans lesquels les bulles vont et viennent à leur guise, pour combler les plaisirs multiples et variés : BD, illustrés, ou  images sans paroles… mais toujours expressives !