Zapping du 8 Mars 2015

BARTKIRA

A découvrir : BD chimère pour les fans d’ et des . Contribution libre à l’oeuvre! Avis aux amateurs. Les 2 premiers tomes sont disponibles à la lecture, et les 3 prochains arrivent bientôt!

bartkira-lightningamer-1http://lightningamer.com/bartkira-a-la-croisee-de-deux-mondes/84156/

 

 

 

 

 

PILOTE, UNE REVOLUTION

« Pour le journaliste Eric Aeschimann et le dessinateur Nicoby, « Pilote » a marqué l’histoire de la BD à cause d’une scène fondatrice, en mai 1968.pilote_web

Le jour où les auteurs ont blessé René Goscinny

Dans le cercle des auteurs de bandes dessinées, parmi les commentateurs, chez les éditeurs, l’anecdote était connue. Racontée par ceux-là mêmes qui l’avaient vécue, la scène fait partie de de l’histoire, voire de la légende du 9ème art. En 1968, pendant les événements, alors que Paris est paralysé, les dessinateurs du mythique magazine Pilote, mâtin quel journal !, convoquent leur rédacteur en chef. René Goscinny, c’est bien de lui qu’il s’agit, croit les rejoindre pour boire un coup. Il sera accueilli par un vrai tribunal populaire qui l’accable sous une avalanche de critiques. C’est l’époque qui veut ça : le chef doit payer, qui plus est quand il connaît le succès que lui offre Astérix. Goscinny ne s’en remettra pas. L’hebdomadaire Pilote non plus. »

A découvrir sur France info : http://www.franceinfo.fr/emission/bd-bande-dessinee/2014-2015/pilote-une-revolution-08-02-2015-05-20

LA GUERRE DES TETONS

BD – Son cancer du sein lui a été diagnostiqué à 29 ans. Dans une BD, Lili raconte son épreuve.

« Quand j’ai reçu le coup de téléphone de mon médecin, je me suis vraiment dit que ce n’était pas possible qu’on me dise ‘ça’ au téléphone. Et il n’a pas du tout utilisé le mot ‘cancer’. Du coup, je n’ai rien compris. J’ai compris que c’était plutôt négatif mais c’est tout. En même temps, je pense que je ne voulais pas comprendre… »

 

Lili_scalewidth_640 (1)

http://www.europe1.fr/livres/la-guerre-des-tetons-lili-raconte-son-cancer-du-sein-en-bd-2391101

 

 

 

 

SUPER AS

Excellent article pour découvrir ou redécouvrir le magazine de BD Super AS :

« Grand Magazine de bande dessinée européenne : l’agonie de Super As ! » de Gilles Ratiersa44-150x197

http://bdzoom.com/84216/patrimoine/le-grand-magazine-de-bande-dessinee-europeenne-l%E2%80%99agonie-de-super-as/

 

 

 

C’est tout pour aujourd’hui.

Bonne lecture !

Info (re) découverte : Philippe Druillet.

gardien01
Copyright © Philippe Druillet. Tous droits réservés

Pour tous ceux qui seraient passé à côté de cet excellentissime artiste qu’est Philippe Druillet, je  vous invite absolument à le découvrir (ou à le redécouvrir) sur http://www.druillet.com !  Né le 28 juin 1944 à Toulouse, il est entre autres dessinateur et scénariste de bande dessinée. Il a notamment travaillé pour Pilote, et crée Métal Hurlant et les Humanoïdes Associés avec d’autres. La Nuit est son album-phare.

Enjoy !

 

 

La Couture : Les richesses du 35e Festival du livre et de la BD.

affiche 35e festival la couture
Affiche du 35e Festival de La Couture, réalisé par Marc Bourgne, édition 2015.

Le 35e festival du livre et de la BD a eu lieu ce weekend à La Couture, petite bourgade du Pas-de-Calais. Rassemblant pas moins de 81 auteurs, dessinateurs, illustrateurs, 19 éditeurs et 16 associations. Le tout ponctué de séances de dédicaces, de contes, d’ateliers dessin, de calligraphie et de radio, d’odeur de gaufre et de bonne ambiance !

En fil rouge, l’exposition « La fantasy » réalisée par Stéphane Manfrédo, qui est entre autres un auteur spécialiste des genres littéraires contemporains et de la bande dessinée, et expert en science-fiction.

Était présente également Radio Plus, « Radio du Pays Minier et de l’Artois », qui a couvert et animé le festival par des interviews des professionnels participants.

A noter les deux invités d’honneur : Marc Bourgne, auteur et scénariste de BD (notamment chez Dargaud et Glénat) qui a réalisé l’affiche de ce 35e festival, et Francis Carpentier, auteur du récent livre Loisne et Lawe. Le village de La Couture à travers la Grande Guerre.

De belles rencontres au détour de stands divers et variés, Lire la suite

3e Edition des 48H de la BD : les 3 et 4 avril 2015.

48h bd 2015

Historique des deux premiers Opus de cette manifestation (2013, 2014)

Le 1er opus : les 5 et 6 avril 2013 :

Il a été lancé à  l’initiative de huit éditeurs (Dargaud, Fluide glacial, Bamboo, Casterman, Le Lombard, Jungle, Grand Angle, et Dupuis), et inspiré du Free Comic Book Day, lancé aux États-Unis en 2002 qui célèbre annuellement la bande dessinée.

Le concept ?  Chaque éditeur met à disposition gratuitement un de leurs titres (en tirage limité à 100 000 BD au total) dans pas moins de 1000 librairies en France. Toute personne peut acquérir gracieusement un de ces titres au choix parmi les 8  proposés, sans obligation d’achat. Les auteurs sont également en dédicace dans les différents établissements partenaires. Cette opération permet aux neophytes de la BD de faire connaissance  avec le 9e art, pour plus si affinités, permet aux libraires de voir leur taux de fréquentation augmenter de manière non négligeable, et d’avoir, à l’instar des professionnels de la BD (auteurs, dessinateurs, éditeurs) un contact privilégié avec les lecteurs. La gratuité de ces BD n’enlève rien à leur qualité car nous avons pu retrouver des titres tels que « Le tueur », « Pascal Brutal » ou encore « Ernest et Rebecca ». Une œuvre de SF aurait pu parfaire la sélection proposée…mais là, c’est purement subjectif!. Lire la suite

Le Syndicat des Editeurs Alternatifs : pour une défense adéquate des intérêts des artisans de la BD.

Manifestation des auteurs de BD

Le monde de la BD et de l’illustration doit défendre ses acteurs : auteurs, éditeurs, diffuseurs, dessinateurs, libraires, et tous ceux qui font partie de cette glorieuse mécanique artistique. Il existe, certes, le Syndicat National de l’Edition, qui est  surnommé par certains le « BEDEF » – le pendant du MEDEF pour le 9e art. Mais les intérêts des industriels du livre, qui produisent en masse, sont-ils les mêmes que ceux des éditeurs alternatifs, exerçant leur art avec parcimonie, mais avec cœur et conviction ? Ces derniers ont-ils leur place, leur mot à dire au sein de cet agglomérat de géants économiques, pour défendre en toute quiétude leurs intérêts d’artisans et de passionnés de la BD ?

La réponse plutôt mitigée à cette question a conduit récemment à la naissance du Syndicat des Editeurs Alternatifs, présidé par Jean-Louis Gauthey, et à l’inauguration des Etats généraux de la BD lors du dernier festival international de la bande dessinée à Angoulême.

Pour plus d’informations :

BD : Syndicat des Éditeurs Alternatifs, « une vision responsable » face au BEDEF

Entretien avec le président Jean-Louis Gauthey

https://www.actualitte.com/univers-bd/bd-syndicat-des-editeurs-alternatifs-une-vision-responsable-face-au-bedef-55203.htm

La BD dans la mélasse…

Quand la société de (sur) consommation touche le 9e art, quand les gens ne prennent plus le temps de découvrir une œuvre, d’en palper la quintessence même, qu’ils veulent tout, tout de suite : un pitch fracassant, clair, concis, facile, « résumable » en 2 lignes, sur un plateau d’argent, pour consommation immédiate – à l’heure du développement de l’usage unique, c’est raccord vous allez me dire…- mais à part consommer vite et en grande quantité, quid de la qualité ? quid de la stimulation intellectuelle ? quid du plaisir de s’approprier une œuvre et de s’immerger dans son univers et son histoire ?

Dans ce monde à grande vitesse, prenons le temps… de prendre le temps.

Pour en savoir plus, très bel article de Jean Christophe Menu  dans la revue n°8 Kaboom, dont vous trouverez un long extrait ci-après:

http://bibliobs.nouvelobs.com/angouleme-2015/20150128.OBS1091/dix-ans-de-platitude-comment-les-gros-editeurs-ont-tue-le-roman-graphique.html

Présentation

Les Editions Pomme Liane ont vocation à promouvoir la BD et les illustrés dans tous leurs états (solide, liquide, quantique et autres joyeuseries métaphysiques).

Elles explorent et proposent la BD sous tous ses aspects, tant sur le fond que sur la forme, dans lesquels les bulles vont et viennent à leur guise, pour combler les plaisirs multiples et variés : BD, illustrés, ou  images sans paroles… mais toujours expressives !